La Biélorussie interdit Tor et le droit à la vie privée

belarus flagEn ce qui concerne la liberté sur Internet et le droit à la vie privée en ligne, la Biélorussie a de mauvaises nouvelles pour nous.

Tor, un réseau qui fournit un accès anonyme à Internet a été interdit.

Il semblerait que mettre fin au droit à la vie privée en ligne soit une tendance dans le monde entier.

Des pays comme le Royaume-Uni, l’Allemagne et les États-Unis ont déjà publié une loi contre la vie privée qui donnent aux autorités le droit de surveiller l’activité en ligne de ses citoyens.

Le droit à la confidentialité en ligne annulé

Comme il est indiqué sur le site Web de Tor :
« Tor est un logiciel libre et un réseau ouvert qui vous aide à vous défendre contre l’analyse du trafic, une forme de surveillance du réseau qui menace la liberté personnelle et la vie privée, les activités et les relations commerciales confidentielles et la sécurité de l’État … cela empêche quelqu’un de regarder votre connexion Internet de voir quels sites vous visitez, et il empêche les sites que vous visitez de connaître votre emplacement physique. »

Il semble que les responsables de Biélorussie pensent différemment puisqu’ils ont décidé d’interdire le droit à la confidentialité sur internet. Pour mieux situer cette perspective, le porte-parole du ministre, Sergei Popkov, a déclaré :

« L’objectif n’est pas de bloquer l’accès anonyme à Internet. Il est nécessaire de limiter l’accès aux ressources contenant des informations interdites. L’accès à ces sites est restreint conformément à la législation biélorusse. » A déclaré Sergei Popkov

Selon Euroradio, les utilisateurs ne pouvaient pas accéder normalement à Tor depuis début décembre. En conséquence, le nombre d’utilisateurs biélorusses de Tor a considérablement diminué.

La liste noire du gouvernement

La Biélorussie a interdit Tor et a l’intention de faire beaucoup plus que cela. Le Ministère de la Communication entend bloquer l’accès à tous les serveurs proxy et réseaux anonymes.

Selon cette nouvelle loi, seules les autorités biélorusses et les fournisseurs de services Internet auront accès aux sites interdits.

Ils ont également le droit de mettre de nouveaux noms sur la liste noire et de proposer d’autres sites qui pourraient être restreints.
Les sites Web qui risquent d’être interdits sont :

  • Ceux qui reçoivent des avertissements écrits du ministère
  • Les sites qui contiennent des informations sur le trafic illicite de drogues ou d’autres informations interdites
  • Les sites qui ne remplissent les exigences du gouvernement concernant la violation des lois sur les médias de masse.

Le VPN protège votre vie privée

Le droit à la vie privée et à l’anonymat en ligne ne devrait pas être un privilège accordé par les politiciens comme bon leur semble.

Malheureusement, pour beaucoup d’entre nous, il y a beaucoup moins de perspectives pour profiter de ce droit.

La bonne nouvelle est que l’utilisation d’un fournisseur VPN comme HideMyAss, Vyprvpn, et NordVPN restera toujours la meilleure méthode pour protéger vos données personnelles, votre vie privée et votre anonymat.

Utiliser un VPN est le moyen le plus efficace pour vous protéger car il crypte toutes les données circulant entre un périphérique personnel et le site Web que vous visitez.

Cela vous garantit que votre connexion est sécurisée et que toutes vos activités en ligne sont conservées privées et anonymes.

De cette façon, vous pouvez naviguer sans avoir peur que quelqu’un soit constamment en train de regarder ce que vous faites.