Torrent9 remplace les trackers Smartorrent et Cpasbien

Le site de téléchargements pirate Torrent9 a connu une forte progression au niveau du classement pour tous les sites de téléchargement qui sont les plus tendances.

Il n’est pas du tout un nouveau venu car les deux trackers prioritaires, Smartorrent et Cpasbien, font une redirection vers la plateforme.

Est-ce que Torrent9 sera le Cpasbien de 2017 ?

Quand Zone-Téléchargement a fermé lundi dernier, Cpasbien, le tracker qui est très populaire ne connaît pas de mis à jour. Donc, cela parait présager un genre de fermeture imminent.

Une grande partie du site web redirige vers Torrent9, puis l’ex nom de domaine du site Cpasbien (en .io) mène directement aussi dessus.

Ce changement n’est sans doute pas survenu par hasard. On pense que le but de l’équipe du site Cpasbien est de mettre cette marque qui est devenue trop visible devant les ayants-droit, hors circulation.

C’est toutefois difficile de comprendre la raison pour la réorientation indirecte, tout comme c’est le cas pour Smartorrent. En plus, le design du site Smartorrent est extrêmement similaire au site Cpasbien.

Le tracker public renommé, Smartorrent redirige depuis quelques semaines déjà vers Torrent9. Ce site est de renom publique tout comme Cpasbien et Smartorrent et sont managés par des équipes semblables.

Lors de la redirection de 2 sites d’influences vers Torrent9, il est certain de connaître un fulgurant succès. Ce site est placé 185ème au top des sites français le plus visités.

Plusieurs utilisateurs de Torrent9 font l’utilisation d’une seedbox afin de se protéger de la Haute autorité. Vous pouvez aussi opter pour Hidemyass, NordVPN et VyprVPN pour une protection optimale sur le net.

Les fermetures de sites de torrent vont continuer

Depuis ces récentes semaines, nous avons assisté à une totale hécatombe sur le warez français avec les mises hors ligne de Pro-Zik, Zone-Téléchargement et BlueTiger.

Cet onde de choc va devoir encore suivre son chemin, chacunes des arrestations en générant encore d’autres.

Effectivement, d’un côté les administrateurs sont pris de frayeur et ferment eux-mêmes leurs portes, puis d’une autre part les équipes qui sont interpellées ont plus ou moins envie de dénoncer leurs pairs ou les anciens concurrents, par simple vengeance ou afin d’obtenir une petite remise de peine.

La plupart de ces fermetures sont la pour valider cette théorie sur le futur du téléchargement fait dans l’illégalité.

Nous devrons assister à la hausse d’énormes sites de téléchargement presque intouchables et à la création de petits sites web privés qui sont à l’abri de tous les radars.