L’industrie de la musique arrive à bloquer Torrent9

Hand stop shown by businessman.Le 2 novembre 2017, la décision de la justice qui concerne quelques trackers torrents Cpasbien, Torrent9, ExtraTorrent ainsi que IsoHunt fut rendue.

Elle était déjà publique le 20 décembre dernier. Plusieurs différents FAI ont dû faire le blocage d’une liste de lien incluant les miroirs de certains sites concernés et ne sont pas à l’unanimité d’accord.

L’industrie de la musique est la racine du blocage

Pour cette conclusion de justice qui vise à bloquer 4 trackers torrents importants incluant Torrent9, la SCPP a remarqué qu’au top 50 de musique du site ExtraTorrent, ils étaient propriétaires de 35 morceaux, soit 70 %.

Ce pourcentage peut monter jusqu’à 78 % via Torrent9. Cette raison a été suffisante afin que l’Etat permette le blocage des quelques sites.

Le TGI ajoute :

De ce fait, les utilisateurs ont l’option de faire des téléchargements ou d’avoir accès en streaming aux œuvres via des liens hypertextes qui sont offerts en première ligne sur les sites illégaux.

Même si la totalité des oeuvres sont gardées sur quelques serveurs tiers ou des plateformes externes, ces derniers ont permis à plusieurs personnes de pouvoir faire le téléchargement des contenus litigieux.

Cela, juste en procurant une mise à disposition de tous les contenus, c’est-à-dire, ils ont offert aux utilisateurs les facilités de faire une reproduction des contenus, dont ils ne possédaient aucun droit.

Des tarifs minimes ne faisant pas l’unanimité

Bien évidemment, lorsqu’un site comme Torrent9 est bloqué, cela coûte un montant spécifique pour les FAI, mais présentement, ce n’est pas important.

Cela oscille entre 25 et 450 euros d’après les opérateurs, cependant seulement Free est en désaccord. Selon lui, les blocages de lien ne servent à rien, car des solutions pour faire des contournements existent.

De plus, elles peuvent être mises en place très facilement. C’est donc à cela que le TGI a récemment donné une réponse :

Si c’est vrai qu’une grande partie des mesures de blocage a la possibilité d’être contournée via une quantité des utilisateurs, d’un côté, il n’est aucunement établi.

La plupart des internautes qui préfèrent la gratuité des communications ainsi que de plusieurs services sur le web, désirent fermement de prendre part à des séances de piraterie mondialisées.

Et d’une autre part les quelques mesures qui sont sollicitées visent un plus grand taux d’utilisateurs, lesquels ne possèdent pas forcément certaines compétences qui servent à rechercher les méthodes qui servent à contourner. Certains spécialistes eux, les cherchent et gardent en mémoire.

Il est bon à savoir que n’importe quel nom de domaine aussi bien que miroirs ont vite été remplacés. Cela a été fait via les sites web concernés, aussi bien que pour faire une mise à jour une liste de ceux concernés.

Apparemment, la SCPP devra repasser au tribunal ! Afin d’avoir une protection totale sur Internet, veuillez utiliser un VPN comme NordVPN, VyprVPN ou Hidemyass.