Private Internet Access prouve qu’il ne garde aucun registre de connexions

De nombreux fournisseurs VPN comme Hidemyass, VyprVPN et NordVPN prétendent qu’ils ne gardent aucun registre de connexions sur leurs utilisateurs, mais Private Internet Access vient de le faire devant un tribunal.

En avril 2017, Ross Colby, un habitant de San Francisco, est traduit devant la justice pour piratage informatique.

L’homme, âgé de 34 ans, était accusé d’avoir compromis plusieurs sites de média appartenant à l’Embarcadero Media Group.

Il était accusé de plusieurs crimes tels que des dommages intentionnels à un ordinateur et intrusion informatique non autorisée.

Aucune activité illégale associée au compte VPN de PIA

Le piratage était dans le cadre d’une opération des Anonymous pour afficher une image de Guy Fawkes sur plusieurs de ces sites.

Risquant plus de 20 ans de prison et des centaines de milliers de dollars d’amende, Colby a plaidé non coupable, mais c’est son utilisation des VPN qui devrait nous intéresser. Le FBI a déterminé que Colby avait utilisé le VPN de Private Internet Access.

Et pendant l’audience, John Allan Arsenault, vice-président de London Trust Media qui possède PIA, est également venu témoigner à la barre.

Arsenault a déclaré que Private Internet Access ne garde aucun registre de connexions. Il garde l’adresse mail pour la connexion et on peut payer par des cryptomonnaies.

Le compte de Colby révèle qu’il n’a pas utilisé les adresses mail pour utiliser le VPN de PIA. De ce fait, il était impossible d’associer les activités de Colby à son compte VPN. Une autre adresse IP provenait d’un cyber-café qui était fréquemment utilisé par Colby.

De ce fait, Colby risque la prison, mais ce ne sera pas à cause du VPN de Private Internet Access. Ce dernier ne garde aucun registre de connexion, mais cela ne signifie pas que les autres adresses IP ne sont pas compromettantes.

La leçon à en tirer est qu’il faut toujours utiliser un VPN fiable, mais il le faut faire constamment qu’on soit en déplacement ou dans un cyber-café et il ne faut utiliser aucune information compromettante.

PIA prouve qu’on peut lui faire confiance puisque c’est la seconde fois qu’il passe le test d’une politique de zéro de donnée devant la justice.

Google Analytics Alternative