VPN mal : Est-ce que c’est illégal d’utiliser un VPN ?

A digital render of a circuit board with a stylized glowing lock in the centre. The lock is in a locked position and the circuit is situated on a reflective surface with random encoded text. The image can represent abstract concepts in the digital world, like encryption, information accessibility and security.A une époque, le VPN était utilisé par une minorité d’utilisateurs, car la performance n’était pas optimale et la configuration était difficile.

Mais après les révélations d’Edward Snowden sur le fait que la NSA espionnait le monde entier, tout le monde s’est précipité sur les VPN mal et la protection de la vie privée est devenu un enjeu majeur d’internet.

Et comme les gouvernements aiment bien espionner leurs citoyens, ils ont utilisé la tactique de diaboliser tous les outils d’anonymat tels que TOR ou les VPN.

La protection de la vie privée est un droit fondamental

Pour comprendre les discours sur le VPN mal, on doit revenir sur l’évolution des VPN au cours de l’histoire. Au début, les internautes utilisaient le VPN pour télécharger sur des sites de Torrent, mais on s’est rendu compte que cet outil fournissait la meilleure protection contre l’espionnage gouvernemental.

Les offres se sont multipliés et les prix ont baissé à toute vitesse. Des abonnements chez des services comme Hidemyass VyprVPN ou NordVPN reviennent à quelques dollars par mois et tout le monde est prêt à débourser cette somme s’il veut être totalement libre sur le web.

Les gouvernements ont commencé leur travail de sape via les techniques habituelles. L’argument le plus populaire est qu’on n’a pas besoin de VPN ou d’autres outils si on n’a rien à cacher.

Le problème est que la vie privée est un droit fondamental des internautes et ce n’est pas au gouvernement de décider dans ce domaine.

Comme les gouvernements n’ont pas réussi leur première attaque, ils ont commencé à associer le VPN à des activités malveillantes.

Ils ont prix l’exemple de TOR alors que c’est totalement différent. Certes, le réseau TOR permet aussi de chiffrer sa connexion et de changer d’adresse IP, mais TOR permet aussi de créer des sites spéciaux qui sont uniquement disponibles sur ce réseau.

Et dans ce réseau, qu’on appelle le Dark web, il existe des activités illégales. Mais le VPN ne permet pas de créer des sites spéciaux et donc, l’argument ne tient pas la route.

Le VPN favorise le piratage

Comme on l’a mentionné, le VPN est souvent utilisé sur les sites de Torrent et les législations estiment que le VPN favorise le piratage. C’est possible, mais on utilise aussi cet outil sur les sites de Torrent pour se protéger des Malwares.

Ce type de site peut vous infecter avec du code malveillant et il est crucial de protéger ses documents et ses appareils. De plus, le piratage disparaitrait s’il y avait des offres légales suffisantes et intéressantes.

De nombreuses plateformes comme Netflix, HBO, mais également les sites de Replay bloquent les internautes de pays étrangers à cause de lois obsolètes sur le droit d’auteur.

En créant des frontières sur le web, le droit d’auteur va à l’encontre du principe même d’internet puisque ce réseau doit être disponible à tous sans aucune restriction d’accès.

Le VPN permet simplement de regagner cette liberté qu’on a perdu parce que les géants du web et les FAI ont pris le contrôle d’internet en imposant leurs pratiques abusives aux internautes.

Et le VPN est un outil et c’est à l’internaute de décider de ce qu’il veut en faire. Il doit être sanctionné s’il fait des choses illégales, mais il n’est absolument pas illégal de l’utiliser pour préserver son anonymat et sa vie privée, car ce sont les 2 piliers d’internet.

Google Analytics Alternative